Modèle atomique en 1912 – Le modèle de Bohr

L'apport du modèle de Bohr

Son modèle est compatible avec les quantas d’énergie lumineux (les photons) d’Einstein. Il permet d’expliquer :

Le modèle atomique de Bohr en classe de seconde

Schéma d'un atome avec des électrons occupant des niveaux d'énergie précis
Schéma d'un atome de carbone avec des électrons occupant des niveaux d'énergie précis

Les couches électroniques vu en seconde (K, L, M ou 1s, 2s, 3p…) correspondent à des niveaux d’énergie que les électrons occupent.

Couche électronique (K, L, M)

Ancien modèle

Du schéma de l’atome de carbone, la structure électronique de l’atome de carbone sera : K2L4

Couche électronique (s, p, d, f)

Nouveau modèle
Du schéma de l’atome de carbone, la structure électronique de l’atome de carbone sera : 1s2 2s 23p2

Le modèle atomique de Bohr en classe de Spé

Il y a donc des niveaux d’énergie acceptables dans lesquels les électrons peuvent évoluer et d’autres niveaux inacceptables. On dit que les électrons doivent circuler sur des orbites discrètes (bien précises) autour du noyau.

Schéma de l'absorption et de l'émission d'un photon suite à l'excitation puis désexcitation de l'électron
Schéma de l'absorption d'un photon et de son émission

Les électrons peuvent passer d’un niveau à un autre : ils sont excités grâce à l’absorption d’un photon.

Puis les électrons retombent à leur état fondamental : ils se désexcitent en émettant un photon.

Laisser un commentaire