Photo numérique

Définition de " Définition d'une image "

La définition d’une image est le nombre de pixels générés par le capteur d’un appareil photo.
Exemple : Si la taille d’un capteur est de 4000 x 3000 pixels, il produira des images qui ont une définition de 12 mégapixels.

Définition de " Résolution d'une image "

La résolution d’une image correspond à un nombre de pixel par unité de longueur.

Unité simple : Le pixel/cm. Si on a 100 pixel/cm, il y a donc 100 pixels tous les 1 cm.

Unité employées par les logiciels : le ppp (pixel par pouce ; 1 pouce = 2,54 cm) ou parfois le dpi (dots per inchs).

Si on a 300 ppp (ou 300 dpi), il y a donc 300 pixels tous les 1 pouce (2,54cm).

Qu'est-ce qu'une image numérique?

Une image numérique est une série de points appelés pixels (picture element) possédant chacun une couleur bien précise. Chaque pixel est codé en binaire ou en hexadécimal pour permettre de stocker et de transmettre l’information.

Rédiger sur feuille :

  1. Quelles est, en pixel, la taille ou dimensions (L et l) de l’image encadrée ci-dessus ?
  2. Quelle est la définition de cette image encadrée ? (combien de pixels en tout)

Retouche photo

Travail sur ordinateur :

  • Télécharger l’image ci-dessous (clique-droit dessus puis “Enregistrer sous…” dans vos “Documents”)
  • L’ouvrir avec le logiciel GIMP.
Vue de la planète Terre depuis l'espace
  • Modifier la taille de l’image (=sa définition) en choisissant 8 x 8 pixels.

  • Observer l’effet de la pixelisation sur l’image et sauvegarder la redéfinie en la nommant “Terre pixélisée colorée”.

Comment est codée une image en noir et blanc ?

Travail sur ordinateur :

  • Gardez la même image modifiée précédemment avec Gimp.
  • Noter les métadonnées de cette image modifiée : Image / Propriétés de l’image.
  • Transformer l’image en noir et blanc : dans l’onglet “Image /  Mode / Couleurs indexées” cocher la case “Utiliser la palette noir et blanc sur 1 bit”
  • Exporter cette image au format PBM : Fichier / Exporter. (La fenêtre ci-dessous apparait).
  • Nommer la : “Terre pixélisée NB” 

  • Cliquer sur “Exporter” en bas à droite puis sélectionner “code ASCII” pour l’encodage.
  • Ouvrir ensuite la nouvelle image avec un logiciel éditeur de texte (word ou wordpad ou notepad ou sublimetext ou textedit…).
  • Observer les informations contenus lorsqu’un éditeur de texte ouvre une image.

Rédiger sur feuille :

  • A quelles couleurs correspondent les 1 et 0 ?

Retrouver dans le fichier text, les informations sur la définition (=dimension, taille) de l’image. Grace à cela, le logiciel interpréteur Gimp sait quand il doit revenir à la ligne.

  • Pour vérifier que les bits affichés correspondent bien à l’image affichée par Gimp, recréer l’image avec les 1 et 0 en effectuant les retours à la ligne adéquats.
  • Dans le ficher texte, “amusez”-vous à changer des 1 en 0 et vise vers ça. Enregistrer le fichier puis ouvrez le avec Gimp. Que constate-t-on ?

Comment est codée une image en niveaux de gris ?

Rédiger sur feuille :

1/ En codant la couleur du pixel sur 8 bits, combien de nuances de gris peut-on obtenir ? (Si vous éprouvez des difficultés, allez sur le site formation.dunoyer.free.fr)

Dans ce codage, le noir représente la valeur minimale, soit 0, et le blanc la valeur maximale.

2/ Associer à chaque schéma la matrice de valeur de pixel correspondant.

3/ On trouve l’image C trop claire, écrire un tableau de nombre permettant de foncer l’image au maximum tout en gardant les nuances.

4/ Même question pour éclaircir D.

Travail sur ordinateur :

  • Rouvrir la “photo pixélisée colorée” avec Gimp.
  • Transformer l’image en niveaux de gris par la même méthode que le noir et blanc (voir plus haut) mais en choisissant “niveaux de gris”.
  • Exporter l’image au format PGM et l’enregistrer en la nommant “Terre pixélisée NG”
  • L’ouvrir avec un logiciel éditeur de texte (wordpad ou notepad ou textedit…)

5/ Quelles sont les informations présentes dans ce fichier ? A quoi correspond chaque valeur ?

  • Dans le fichier texte de la “photo pixélisée NG”, remplacer le codage de l’image (attention à ne pas modifier l’entête) pour obtenir la figure C vue précédemment
  • L’enregistrer sous un autre nom : “Terre pixélisée NG transformée C”.
  • Vérifier, avec GIMP, que l’on obtient bien l’image désirée.

Comment est codée une image en couleur ?

Rédiger sur feuille :

Pour coder la couleur d’un bit, on utilise le codage sur 24 bits RVB : c’est à dire une composante Rouge sur 8 bits, une Bleue sur 8 bits et une Verte sur 8 bits.

  1. Pourquoi le codage couleur se fait-il avec ces trois couleurs ? (Aide : consulter la page : synthese-additive-de-loeil) Expliquer en 4 – 5 lignes.
  2. Pour la composante Rouge ; combien de nuances de Rouge peut-on obtenir lorsqu’elle est codée en 8 bits ? (Aide : allez sur le site formation.dunoyer.free.fr)
  3. Donc pour un codage RVB sur 24 bits, combien de nuances de couleur peut-on obtenir ? Arrondir au million de couleurs près.

Rédiger sur feuille :

Rendez-vous sur le site imagecolorpicker.com.

Sur l’image proposée par le site, vous pouvez balader votre curseur et afficher à gauche le codage du pixel choisi. 

  • Noter le code hexadécimal et le code RGB correspondant à votre couleur.

Les métadonnées d'une image

L’exif d’une photo sont toutes les métadonnées liées à cette photo. 

  • Télécharger une image sur internet.
  • Rendez-vous sur le site verexif.com
  • Télécharger votre photo sur le site puis “Afficher exif”.
  1. Quelles informations contient l’exif de cette photo ? 

Laisser un commentaire