Lavoisier

  • Post last modified:19 juillet 2021
  • Reading time:3 mins read

Antoine Lavoisier

Né ≃ 26 aout 1743 à Paris

Mort ≃ 1794, Place de la Révolution

Drapeau de la France

Domaines

Ouvrage

Père de la chimie moderne, il inaugura la nouvelle démarche scientifique (expérimentale et mathématique) permise par la précision des nouveaux instruments de mesure mis au point.

Il ne leur a fallu qu’un moment pour faire tomber cette tête et cent années, peut-être, ne suffiront pas pour en reproduire une semblable. (Louis Lagrange, Président de l’Académie des Sciences, 1795)

La théorie du phlogistique au MOYEN AGE

La théorie du phlogistique indique que tout matériau inflammable est constitué de phlogistique : substance incolore, inodore et impondérable qui s’échappe pendant les combustions.

Le phlogistique est du feu fixé dans la matière et qui s’en échappe lors des combustions (Stahl).

Les 4 éléments Eau, Air, Terre, Feu
Dans l'antiquité, on expliquait les réactions chimiques à partir des 4 éléments.

Modélisation de la combustion d'un métal par Stahl :

Métal  –> Métal déphlogistiqué (=chaux) + Phlogistique 

Ce qu’il pensait sur la MATIERE

Lavoisier fit prendre le tournant de la science moderne à la chimie dans les années 1780 : la recherche des grandeurs conservatives était une des préoccupations des chercheurs de l’époque et Lavoisier ne fit pas exception à cette règle.

Pour réaliser ses expériences, il procéda selon une technique qui lui était particulière : peser, avant et après l’expérience, le tout et chaque partie. Ainsi il contrôlait tout ce qui entrait et sortait lors de la réaction. Cela nécessitait d’avoir des balances et des éprouvettes précises. Il s’associa avec les fabricants Parisiens Mégnié et Fortin :

Balance et expérience de Lavoisier aux Arts et métiers à Paris

La théorie de Lavoisier

La somme des masses des substances au début (réactifs) et égale à la somme des masses des substances (produits) récupérés à la fin. Les substances peuvent être décomposées en éléments plus simples.
Lavoisier réussit à expliquer tous les phénomènes et apporter de nouvelles explications que la théorie du phlogistique ne parvenait pas à formuler. Cependant il faut relativiser sa contribution : elle n’expliquait toujours pas la libération de chaleur au cours des combustions et la production de lumière. Il proposa alors le concept de «calorique»….

Modélisation de la combustion d'un métal par Lavoisier :

Métal + Oxygène –> Oxyde de métal (=chaux) + Calorique 

Laisser un commentaire